Hygiène et salubrité

 

Objectifs :

À l’issue de la formation, le participant sera capable de :

  • Répondre aux obligations du Décret du 19 février 2008 et l’arrêté du 12 décembre 2008 sur la formation des personnes pratiquant ces techniques
  •  S'approprier le cadre législatif et répondre aux exigences de formation
  • Evaluer les différents risques infectieux
  • Acquérir des connaissances en termes de prévention et de maîtrise du risque infectieux (mesures d'hygiène).
  • Mettre en œuvre des mesures de prévention adaptées
  • Améliorer les conditions d'hygiène et de salubrité des locaux
  • Repenser les pratiques dans le but de revaloriser les compétences professionnelles et de s’inscrire dans une démarche "Qualité"

Télécharger le programme détaillé

 

 


Le tatouage et le piercing concernent une part croissante de la population française (10% de la population générale et 20% de la population entre 25 et 34 ans portait au moins un tatouage en 2010 – source IFOP).
Ces pratiques comportent des risques pour la santé liés aux techniques et aux produits. Le risque de transmission de virus par le sang (virus des hépatites B et C, virus de l’immunodéficience humain) et d’infections bactériennes peuvent être maîtrisées par le respect de mesures d’hygiène. La réglementation limite par ailleurs l’emploi de certains produits et substances dans les encres de tatouage afin de prévenir les risques toxiques.
La mise en œuvre des techniques de tatouage par effraction cutanée (acte qui pénètre la peau), y compris de maquillage permanent, et de perçage corporel est réglementée
Ce programme se compose d'un module de formation théorique comprenant 7 unités et d'un module de formation pratique comprenant 2 unités.
Il s'adresse tout particulièrement aux professionnels et aux personnes désirant pratiquer le piercing, tatouage et la dermopigmentation (maquillage permanent).

 

Public concerné :
Personnes pratiquant le tatouage, le perçage ou le maquillage permanent